FRONTALIER

Vous êtes non-résident si, au moment de la demande de prêt, vous ne résidez pas en France.

Vous êtes frontalier si vous travaillez en Suisse et vivez en France, peu importe votre nationalité.

PRÊT EN DEVISE

Le risque de change

Vous souhaitez acheter sur France, votre statut de frontalier vous permet d’emprunter en Euro et, ou, d’emprunter en Franc Suisse.

Les cours de change des différentes devises varient en permanence. Ce qui engendre un risque lorsque vous contractez un crédit immobilier, qu’il soit en Euros ou en Franc Suisse, c’est le risque de change.

Nous mettons l’accent, dès notre premier rendez-vous sur le risque de change que vous prenez et nous vous aidons à le mesurer. Vous devez être conscient de l’impact de ce risque de change sur votre vie au quotidien.

Si vous êtes non-résident, nous avons aussi les solutions pour financer vos projets sur France.

ASSURANCE VIE 3ème pilier pour frontaliers

Se protéger

Le 3ème pilier, au même titre que le 2ème pilier (LPP) constitue votre prévoyance retraite, en complément au 1er pilier (l’AVS) mais Il est facultatif.

L’avenir de la fiscalité avantageuse actuelle du 3ème pilier souscrit par les frontaliers est incertain.

Toutefois, il reste, aujourd’hui, le moyen le plus sûr de se constituer une épargne, bloquée et sécurisée pour la retraite.

Nous sommes en mesure de vous proposer un 3ème pilier en Franc Suisse ou en €. Des contrats souples qui s’adaptent à votre budget et aux aléas de la vie.

Votre apport

Le système Suisse vous donne l’opportunité de pouvoir utiliser votre 2ème et votre 3ème pilier comme apport dans le cadre d’un prêt immobilier, pour votre résidence principale.

Nous sommes en mesure de gérer le déblocage de votre prévoyance et de suivre le processus jusqu’à l’arrivée des fonds chez le notaire.

Attention, dans certains cas, les frais annexes du prêt ne peuvent pas être payés avec des fonds provenant de votre prévoyance Suisse.

QUASI RESIDENT

Les frontaliers qui exercent leur activité en Suisse peuvent bénéficier d’un statut fiscal particulier propre à la Suisse : le statut de quasi-résident

Les contribuables imposés à la source qui respectent la condition d’éligibilité au statut de quasi-résident peuvent, demander au plus tard le 31 mars de l’année suivante, la rectification de leur impôt.

Il s’agit en premier lieu d’établir un inventaire de vos revenus pour déterminer si vous êtes éligibles.

Les contribuables éligibles au statut de quasi résident bénéficieront des mêmes déductions fiscales que les résidents fiscaux suisses.

Ne faîtes rien avant de vous être assuré de l’intérêt économique d’une déclaration de revenus en tant que quasi-résident !

error: Le contenu de ce site est protégé !!